Tapez pour rechercher

Masternode : Comment ça fonctionne ? | Guide complet

À travers ce dossier, nous vous expliquerons de façon détaillée ce qu’est un masternode, son fonctionnement, son installation, comment le choisir…

À l’aube des cryptos monnaies, les blockchains étaient sécurisées par un système de Proof of Work (Preuve de Travail). Il s’agit donc de « mining » et à ce titre nous pouvons prendre l’exemple du minage de bitcoins, par le biais de mineurs, qui reste l’un des exemples les plus connus. Néanmoins, au fil des années ce système a montré certaines limites étant donné qu’il utilise uniquement la puissance de calcul des ordinateurs.

De ce fait, quelques années plus tard, on observe l’arrivée d’un nouveau système de sécurisation par consensus : le Proof of Stake (Preuve d’Enjeu). Un système qui repose sur le principe de staking par le biais de masternodes.

DISCLAIMER : Cet article ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Investir dans les cryptomonnaies comporte des risques, il faut en avoir conscience avant de placer son argent. Les informations contenues dans cet article sont fournies à titre informatif.

Définition masternode

D’un point de vue littéral, le terme masternode vient de l’anglais et signifie « Nœud maître ». On retrouve le système de nœuds au niveau informatique. Celui-ci correspond à une machine faisant partie d’un réseau et assurant son intégrité.

Dans le monde des cryptos monnaies, un node correspond à un ordinateur (ou tout autre dispositif électrique connecté à Internet et disposant d’une adresse IP) dans lequel est stocké une copie de la blockchain. En fonction des cryptos monnaies, la taille de la blockchain sera plus ou moins volumineuse. Par conséquent, cela aura impact sur la taille des nœuds. De ce fait, on distingue 2 types de nœuds : les nodes complets (copie complète de la blockchain) et les nodes partiels (copie partielle de la blockchain). En toute logique, les nœuds partiels doivent rester en contact avec les nœuds complets puisqu’ils disposent que d’une partie des transactions.

Ainsi, les nodes se dispersent à travers le réseau afin d’en assurer son intégrité. Ils permettent d’effectuer diverses tâches qui vont varier en fonction du système de consensus de la cryptomonnaie concernée. En effet, il existe différents systèmes de vérification des transactions dont le PoW (Proof of Work) comme c’est le cas pour le Bitcoin avec la présence des mineurs. Puis, on distingue le système de consensus de PoS (Proof of Stake) qui repose sur les masternodes.

Les masternodes représentent des serveurs informatiques sur lesquels vont être conservé un exemplaire complet de la blockchain c’est-à-dire l’ensemble des transactions ayant eu lieu sur celle-ci. Par la suite, ces nœuds participeront à la confirmation et la validation de toutes les nouvelles transactions qui transiteront par cette blockchain. La présence de multiples nœuds complets offre ainsi une sécurité plus importante au réseau grâce au stockage de différentes copies de la blockchain.

Comment fonctionne un masternode ?

Pour continuer, nous l’avons abordé plus haut, il existe différents systèmes de consensus en fonction des cryptos-monnaies. Contrairement au système de Proof of Work qui repose sur le travail des mineurs (constituant le minage), le Proof of Stake repose sur les masternodes. Dans la même logique que le minage, la mise en place d’un masternode permet de gagner de l’argent. Comme son nom l’indique, cela signifie une « preuve d’enjeu ». À ce titre pour disposer d’un masternode et assurer son bon fonctionnement il faut staker un certain montant de tokens de cette crypto monnaie, c’est ce qu’on appelle le « collatéral ».

À noter que ce « collatéral » évolue en fonction de la crypto monnaie dont on souhaite acquérir un masternode. Par exemple, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le collatéral nécessaire pour acquérir un masternode de la crypto Dash (DASH) s’élève à un total de 1000 DASH soit environ 85 500€. En toute logique, l’investissement d’acquisition d’un masternode évolue en fonction de la crypto monnaie concernée. Nous reviendrons sur ce point ultérieurement.

En termes de fonctionnement, l’utilisateur doit disposer d’un montant de tokens équivalent au collatéral demandé par la crypto monnaie. Une fois en sa possession, celui-ci doit les transférer sur le wallet (installé au préalable) dédié à la crypto monnaie en question. Par la suite, il existe 2 solutions pour l’utilisateur afin de mettre en place son masternode.

Pour mettre en ligne son masternode, l’utilisateur dispose de plusieurs solutions. Dans un premier temps, il peut s’occuper soi-même du serveur sur lequel il sera hébergé. Néanmoins cela nécessite des compétences techniques et une certaine assiduité quant à l’évolution du réseau. Par ailleurs, l’utilisateur peut décider de passer par une entreprise tierce afin qu’elle s’occupe de la partie technique et de l’entretien de son masternode.

Une fois cette étape passée, il est temps de s’attaquer aux choses sérieuses. Lorsque le masternode est opérationnel, les nouvelles transactions de la blockchain transiteront par son biais et celui-ci sera en mesure de les valider. Grâce à ce mécanisme de validation, un masternode permet à son propriétaire de toucher des commissions. En effet, en échange de sa contribution, le réseau lui offre les tokens créés lors d’un nouveau bloc dont le masternode a participé à la validation des transactions qui composent ce même bloc. Ce système de récompenses est plus communément appelé reward. Un système où l’utilisateur est gagnant 2 fois, lorsqu’il perçoit les tokens mais aussi au fil du temps si la crypto monnaie concernée grimpe en valeur sur le marché.

Installation

Installer un Masternode soi-même

Il est important de préciser qu’installer un masternode par ses propres moyens nécessite certaines compétences techniques. Des compétences qui seront spécifiques en fonction de la crypto monnaie concernée, toutes les informations étant disponibles sur leurs sites officiels. Néanmoins, voici les différentes étapes pour installer un masternode soi-même.

  1. L’utilisateur doit se procurer un certain nombre de tokens de la crypto monnaie en question (correspondant au collatéral). À noter que pour des raisons de frais de transaction, il est judicieux de se procurer un montant légèrement supérieur à celui requis.
  2. Puis, il est nécessaire d’installer le wallet (ou portefeuille) de la crypto monnaie puis de le synchroniser avec la blockchain associée.
  3. Par la suite, l’utilisateur doit transférer ses crypto-actifs sur ce wallet. Pour ce faire, une adresse node devra être créée afin que ce transfert soit possible.
  4. Un masternode nécessite un hébergement et sur ce point, l’utilisateur dispose de plusieurs solutions. Il peut l’héberger soi-même depuis son domicile (via Windows ou Linux) ou louer un serveur par le biais d’un fournisseur VPS.
  5. Suite à ces étapes, il faut synchroniser le wallet avec l’ensemble de la blockchain puis configurer le masternode. Ainsi, l’utilisateur dispose d’un masternode actif et celui-ci pourra participer au processus de validation des nouvelles transactions transitant par cette blockchain.

Vis-à-vis de cette manière de procéder, nous devons tout de même soulever certains points importants. Une fois mis en place, l’utilisateur devra faire preuve d’une certaine vigilance envers son Masternode. En effet, l’ordinateur sur lequel est stocké le node doit impérativement être connecté à Internet la plupart du temps afin d’être éligible aux récompenses. Cette éligibilité est soumise à d’autres facteurs tels que les MAJ du réseau concerné.

Avec une entreprise tierce

Pour les utilisateurs qui souhaitent disposer d’un revenu passif entièrement automatisé, il existe certaines entreprises spécialisées dans la vente de Masternodes qui répondent à ce besoin.

À travers leurs services, ces entreprises permettent à une personne lambda d’investir en toute simplicité dans le monde des cryptos monnaies par le biais des Masternodes. Pour s’adapter aux différents besoins et budgets, il est possible d’acquérir un Masternode complet ou un Masternode partagé.

Pour faire simple, un Masternode partagé permet de se procurer une portion d’un Masternode complet. Cette solution nécessite un investissement moindre et les risques sont moins importants. Néanmoins, les commissions qui en découlent seront proportionnelles à l’importance du Masternode partagé. À titre d’exemple, l’acquisition de 50% d’un Masternode complet découlera sur seulement 50% des commissions de celui-ci.

Pour en revenir aux offres des entreprises spécialisées dans les Masternodes, l’avantage est que celles-ci prennent en charge la configuration et l’entretien de votre Masternode au fil du temps. Ces services sont une vraie aubaine pour les personnes qui souhaitent acquérir un Masternode (ou un Masternode partagé) de façon sécurisée et sans se prendre la tête. Un gain de temps et d’argent !

Pourquoi investir dans un masternode

Investissement financier rentable

Nous l’avons vu, le principal avantage d’un Masternode est au niveau financier. Par le biais de ces commissions il s’agit, pour son détenteur, d’une source de revenus passifs. Des revenus qui pourront varier puisque le ROI (Return on Investement ou Retour sur Investissement) sera plus ou moins élevé en fonction du Masternode choisi.

Être acteur du réseau

Avant d’être un moyen pour percevoir des revenus, l’acquisition d’un Masternode permet de devenir un acteur actif du réseau pour plusieurs raisons. Son Masternode dispose d’une copie de la blockchain et permet de valider les transactions qui y transitent offrant ainsi une sécurité supplémentaire au réseau.

D’autre part, il est nécessaire de disposer d’un certain montant de tokens pour acquérir un Masternode. Bien qu’il soit vendable à tout moment par l’utilisateur, ce collatéral sert aussi à limiter la volatilité du cours de la crypto monnaie via ce système de staking.

Comment choisir son Masternode

Choix de la crypto-monnaie

En 2014, le DASH devient la première crypto-monnaie qui implémente ce système de Masternodes dans son fonctionnement. Aujourd’hui, il y a environ 400 cryptos qui les utilisent parmi plus de 5000 cryptos-monnaies sur le marché. Évidemment, on retrouve des projets plus ou moins fiables et il est nécessaire d’être prudent avant d’investir un seul euro.

À titre informatif, voici une liste qui répertorie quelques cryptos monnaies disposant de masternodes :

  • Dash (DASH)
  • Pivx (PIVX)
  • Bitgreen (BITG)
  • Polis (POLIS)
  • Energi (NRG)
  • Horizen (ZEN)

Étudier le projet

Avant d’investir dans un masternode, et même en général, il est nécessaire d’étudier les divers aspects du projet en question. À ce titre, il est pertinent de se pencher sur ces différents éléments :

  • Équipe en charge du développement du projet (fiabilité, expérience ?)
  • Liquidité en termes de volume d’échanges
  • Concept et objectifs autour du projet

De manière générale, les informations sur l’équipe et le concept sont facilement trouvables sur le site officiel du projet. Pour ce qui est du volume d’échange (liquidité), le site CoinMarketCap reste une source d’informations fiables.

Masternode complet ou partagé

En fonction de vos attentes et de votre budget, différentes solutions s’offrent à vous : masternode complet ou masternode partagé. Un choix qui nécessite d’avoir une vision claire à propos de votre investissement de départ. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un investissement financier et qu’il y a donc de potentiels risques surtout dans le domaine des cryptos monnaies.

Dans le cas d’une première approche avec ce domaine et d’un petit investissement, il est plus prudent de s’orienter vers la solution d’un masternode partagé. L’occasion d’empocher vos premières commissions tout en vous familiarisant avec ce milieu.

Pour une personne ayant déjà de l’expérience dans ce domaine et qui dispose d’un investissement de départ plus important, il est envisageable de s’orienter vers un Masternode complet.

Masternode personel ou via une entreprise tierce

Une fois le masternode sélectionné, il reste encore une étape à franchir avant la ligne d’arrivée : l’hébergement du masternode.

Pour une personne disposant de certaines compétences techniques pour l’installer et du temps libre pour l’entretenir, héberger soi-même son masternode est une solution intéressante. Néanmoins, pour un utilisateur lambda qui souhaite uniquement profiter d’un revenu passif sans avoir à se prendre la tête avec l’entretien d’un masternode, il est préférable de faire appel à des entreprises spécialisées.

Conclusion

Et c’est ainsi que ce termine notre dossier à propos des Masternodes en passant par la définition, le fonctionnement, l’installation et le choix. Nous espérons que ces informations vous auront été utiles pour comprendre ce système de consensus de PoS (Proof of Stake).

L’acquisition d’un Masternode est une opportunité intéressante pour quelqu’un souhaitant mettre un pied dans le monde des cryptos monnaies. Les solutions sont multiples et s’adaptent aux budgets et objectifs de chacun avec un choix considérable de masternodes disponibles aujourd’hui sur le marché. Il reste tout de même nécessaire d’effectuer un réel travail de recherche sur certains points clés avant d’investir : l’équipe du projet, le but de la crypto, son volume d’échange, sa communauté…